aboiteau

Les aboiteaux acadiens

Les premiers colons acadiens étaient établis le long de la rivière et vivaient principalement d’agriculture. Plutôt que de déboiser les terres hautes pour en faire des terres cultivables, il se servirent de l’expérience acquise lors de leur séjour à Port-Royal pour assécher les marais et en faire un système agricole tout à fait original. Ces colons, surnommés « défricheurs d’eau », asséchaient les marais autour de leurs terres et réclamaient à la mer des terres constituées d’alluvions fertiles, grâce à la construction de digues et d’aboiteaux.

En bâtissant des aboiteaux, système de digues et de canaux de drainage, les défricheurs d’eau acadiens réclamèrent à la mer des terres basses riches et à haut rendement agricole. Les digues empêchaient l’inondation des marais et les aboiteaux permettaient le drainage des hautes terres. D’une hauteur de six à huit pieds et d’une largeur de huit pieds, les aboiteaux protégeaient les terres alluviales des marées.

Dans l’ensemble, les caractéristiques des marais étaient favorables à la production agricole. Les surfaces planes et l’humidité naturelle du sol favorisaient une croissance végétale au-dessus de la moyenne.



The Acadian "Aboiteaux"


     
The first Acadian settlers who settled along the Bay were primarily farmers. Rather than clear the trees on the higher lands for farming, they applied the experience gained from their stay in Port-Royal to dry the marshes so as to undertake a unique system of farming. These settlers, commonly called the ‘’water-clearers”, would dry the marshes around their community and reclaim the land. The result was very fertile soil and was all on account of the aboiteaux.
 
     In building the aboiteaux, a system of dykes and drainage canals, these water-clearers reclaimed from the sea rich land that generated large agricultural crops. The dykes prevented the salt water from flooding the marsh lands and the aboiteaux allowed the drainage of the water coming from the higher lands. From a height of six to eight feet and a width of eight feet, the aboiteaux protected the alluvial lands of the marshes.   

     Basically, the unique soil of the marshes was very conducive to vegetable farming.  The flat plains and the natural humidity of the soil resulted in the growing of vegetables to a much higher standard than the average.